Jean Yves Le Drian au Mali: la France va soutenir cinq projets pour plus de 92 milliards de FCFA

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, Jean Yves Le Drian est arrivé au Mali, dimanche 25 octobre, pour une visite de deux jours au Mali. Au cours de cette visite, cinq conventions au profit du développement du Mali seront signées.

Cinq (5) conventions de l’Agence française de développement, pour un montant total de plus de 92 milliards de francs CFA, seront signées entre la France et le Mali au cours de la visite de deux jours du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la France au Mali. Ces conventions concernent notamment l’amélioration du réseau électrique national, l’amélioration de l’accès en eau potable pour 6 localités du Mali, l’autonomisation des femmes, les « filets sociaux » de lutte contre la pauvreté notamment par le biais de transferts monétaires et l’accompagnement de la Banque nationale de développement agricole (BNDA) du Mali.

Lire aussi Mali : la France invite à tirer les « enseignements de la crise et du résultat des médiations successives »

La signature de ces projets n’est que la « matérialisation concrète de l’engagement de l’Alliance Sahel au Mali. »  Trois de ces cinq projets, selon le dossier de presse de l’Ambassade de France au Mali, font l’objet de cofinancements avec la Banque mondiale pour les projets relatifs à l’autonomisation des femmes et aux « filets sociaux » ; avec la Banque européenne d’investissements pour le projet « Boucle haute tension Nord de Bamako ».

L’ancien ministre de la Défense français saisira l’occasion que lui offre cette visite pour saluer « les récentes avancées du processus de transition au Mali et d’adresser ses vœux de succès aux nouvelles autorités, qui auront à conduire dans les dix-huit prochains mois une Transition devant aboutir à la tenue d’élections crédibles et au rétablissement de l’ordre constitutionnel », lit-on dans le dossier de presse qui nous est parvenu de l’Ambassade de France au Mali. 

Lire aussi Les ‘’va-t’en-la-France’’ et leur crise de solution

Cette visite de Jean Yves Le Drian au Mali sera riche en événements. Elle sera l’occasion pour l’ancien Secrétaire d’État à la Mer auprès du ministre de l’Équipement, du Logement, des Transports et de l’Espace de discuter de la coopération entre la France et le Mali. « Le ministre Le Drian rappellera la disponibilité de la France à poursuivre son engagement aux côtés du Mali dans cette phase décisive qui offre l’opportunité de lancer les réformes demandées de longue date par la population malienne, notamment le renforcement de la gouvernance, la lutte contre l’impunité, la refonte du cadre électoral et l’engagement face aux défis sécuritaires », rapporte notre source.

La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale sera également au cœur des échanges lors de cette visite de deux jours du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Cette question sera également abordée avec les groupes signataires. Il sera alors question « de faire le point sur le suivi des Sommets de Pau et de Nouakchott et celui plus large de la Coalition pour le Sahel », précise-t-on dans le dossier de presse.

Lire aussi « Le cœur de la crise au Sahel est celui de la légitimité de l’état », selon J. Peter Pham, l’envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel

Rappelons que Jean-Yves Le Drian n’est pas à sa première visite au Mali. Au moment du déploiement de l’opération Serval, en 2013, en qualité de ministre de la Défense de la République française, il s’est rendu au Mali. Cette visite est la troisième qu’effectue M. Le Drian en tant que ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, après juillet 2017 (sommet du G5 Sahel) et septembre 2018.

À l’occasion de cette énième visite, M. Le Drian sera reçu par le président de la transition, Bah N’Daw ; le vice-président de la transition, Assimi Goïta ; le Premier ministre de la transition ; Moctar Ouane. A son arrivée, il a été accueilli par son homologue Zeini Moulaye, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, et par l’ambassadeur de la France au Mali, Joël Meyer.

Fousseni Togola

Phileingora

Fousseni Togola est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants », de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du "Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali, de la fondation Merck.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :