[Tribune] Le dilemme : démocratie et culture du coup d’État

La vraie crise que nous traversons, c’est selon moi, la crise du Malien en tant que citoyen qui n’hésite pas à vendre sa voix au prix du « thé » lors des élections pour élire des leaders qui viendront ensuite vendre le pays au prix du « sucre ».

Lire la suite