Produits chimiques : Comment manipuler le Nitrate d’ammonium sans danger

Depuis un certain temps, une information révèle qu’une importante cargaison de Nitrate d’ammonium, en provenance du Sénégal, est en route vers le Mali. Cette information soulève beaucoup d’inquiétudes chez la population malienne. Elle a fait l’objet d’un débat sur RP-MEDIAS au cours de cette semaine.

Ce débat a réuni des spécialistes en chimie : Hamady Kaba Diakité, un professionnel à la manipulation du Nitrate d’ammonium, qui vit actuellement au Canada ; Boubacar Senou, un spécialiste en chimie, qui vient du Burkina Faso, qui est aussi membre de l’ordre de chimiste du Canada, et en fin un jeune Malien Soumaila Kanouté, étudiant en chimie. Ces spécialistes ont échangé autour du thème : « Transfert de 3000 tonnes de nitrate d’ammonium du port de Dakar vers le Mali, quel est le niveau de risque pour le Mali ? »

Selon M. Diakité, dans les entrepôts, il y a certaines causes qui peuvent entrainer des explosions de ce produit. Il cite notamment les circuits électriques. C’est pourquoi il recommande qu’il faille mettre en place des mesures sécuritaires pour éviter tout contact de ce produit avec le feu, qui peut être aussi source d’explosion. À l’en croire, le Nitrate d’ammonium n’est pas compatible avec une forte chaleur et une température élevée.

Le professionnel à la manipulation du Nitrate d’ammonium explique quelques conséquences de ce produit chimique. Selon lui, il faut mettre l’accent sur trois grands facteurs dans la manipulation du Nitrate d’ammonium. Tout d’abord, au niveau de la production, ce produit peut être en contact avec la poussière. Ce qui est très dangereux pour la santé ainsi que la sécurité des travailleurs. Ensuite, au niveau du transport, il peut y avoir des accidents. Cela peut entrainer le versement du produit dans la nature. Ce qui peut être d’une fâcheuse conséquence pour les êtres, notamment les aquatiques, une fois que ce produit atteint les eaux. Enfin, au niveau de l’entreposage, si le Nitrate d’ammonium n’est pas bien entreposé dans un lieu sécurisé loin des sources de chaleur, il se décomposera et cela peut susciter des explosions.

En raison de tous ces dangers, M. Diakité recommande à ce que les personnes en contact avec ce produit dans l’entrepôt aient une bonne formation. Cela, afin de pouvoir secourir les personnes en danger en cas d’explosion et aussi de se protéger. Ce n’est pas tout, il estime qu’il faut prendre des mesures pour la sécurité de toutes les habitations aux alentours des entrepôts de ce produit chimique.  

Selon M. Diakité, pour minimiser les impacts de ce produit, il faut que les fermiers qui l’utilisent comme engrais dans leurs champs aient un permis qui les autorise à avoir accès au Nitrate d’ammonium. À ses dires, la quantité demandée par le fermier doit être contrôlée. À l’en croire, si la quantité remise au fermier n’a pas été complètement utilisée, il est dans l’obligation de retourner le reste du produit.

Au regard de tout ce qui précède, l’étudiant malien Soumaila Kanouté invite les autorités maliennes à être très vigilantes en ce qui concerne le transport et l’entreposage de ce produit. Cela, en raison de l’insécurité régnante dans le pays.   

Sira Niankaté, Stagiaire

Phileingora

Fousseni Togola, fondateur et directeur de publication du site web phileingora.org. Né à Fana, dans la région de Koulikoro, il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou au Mali. Il un Master en philosophie obtenu à l’ENSUP de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de plusieurs ouvrages, dont « La société close et ses militants » et « Féminitude ». Il est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :