Pour la libération de Soumaila Cissé!

À travers ce court poème, Tidiani Bakary Guindo, jeune étudiant en Master philosophie, utilise sa plume pour demander plus de réactions afin d’obtenir la libération rapide de Soumaila Cissé, chef de file de l’opposition malienne enlevé depuis le 25 mars 2020.

Je ne suis ni de l’opposition ni de la majorité

Faisons dos à la trahison pour faire place à la fraternité

Je ne suis pas un homme politique

Je suis loin d’être le rhapsode d’un politicien

Je suis un simple citoyen malien de surcroît un citoyen du monde

Ma plume est révolutionnaire et elle n’est pas à vendre

Lire aussi Pour la libération de Soumaila Cissé, l’implication directe d’IBK et ses homologues demandée

Elle défend et défendra perpétuellement la voix des sans voix

Maliennes et Maliens,

C’est avec un cœur plein de détresse que ma plume vous interpelle

Au-delà de leurs conflits politiques, Soumaïla Cissé demeure un Malien authentique

Nous sommes tous unis par le cordon ombilical de notre chère patrie

Nous avons comme identité commune, le Mali

Nous formons la même devise qui s’énonce ainsi : « Un Peuple, Un But, Une Foi »

Nous représentons la même couleur de notre fière patrie « Vert-Jaune-Rouge »

Cela fait plus de 39 jours que Soumaïla Cissé a été emporté par le vent des bandits

Ce vent des bandits a causé la mort de son garde du corps

Lire aussi Les cinq piliers de l’islam : pourquoi faut-il centrer le débat sur Soumaïla Cissé ?

Depuis sa disparition sur la toile politique,

Aucune activité n’a été arrêtée au Mali pour plaider la disparition de Soumaïla Cissé

Tout simplement, il s’agit de la disparition du chef de file de l’opposition

Si les membres de l’opposition ont manifesté leur colère

Ceux de la majorité sont restés muets

Maliennes et Maliens,

C’est honteux de voir que nous refusons de conjuguer le même verbe pour Soumaïla Cissé

Conjuguons et exigeons ensemble le verbe «  Libérer » pour que ces bandits libèrent Soumaïla Cissé en toute simplicité et en toute sécurité

Le hic en est qu’aucun Malien n’a une information fiable sur son état actuel

Est-il en sécurité ?

Est-il toujours vivant ?

Lire aussi Être un champion

Jouit-il de toute sa liberté ?

Personne ne pourra répondre avec exactitude à ces questions, car Soumaïla Cissé est toujours dans l’ombre

Il vit sous l’ombre des Maliens

Il vit sous l’ombre de sa famille

Car, sa femme Astan Traoré est sans espoir

Elle a versé des larmes sans succès

Ses enfants sont submergés par la disparition de leur père

Ses frères et sœurs prient incessamment la divine providence

Ses amis (e) sont dans une profonde inquiétude et incertitude

Faire plus de 39 jours sans la moindre nouvelle de sa famille, de ses amis (e) et de son entourage équivaut à une calamité naturelle

Nous exigeons sans ambages à son excellence Ibrahim Boubacar Keita de déployer tous les moyens nécessaires pour la libération sans condition de son ami et frère Soumaïla Cissé

Lire aussi Élections législatives : 14 abus commis lors du premier tour dans cinq régions

Avant qu’il soit Soumaïla Cissé de l’opposition, il a été celui des Maliens et restera ainsi.

En nos Ancêtres méritants, nous avons confiance !

Tidiani Bakary Guindo

Phileingora

Fousseni Togola est né à Fana, dans la région de Koulikoro. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, au Mali. Aujourd’hui, M. Togola est détenteur d’un Master en philosophie, obtenu à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants » et de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. Il occupe le poste de rédacteur en chef adjoint au journal malien Le Pays. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :