#PhileinCheck: non, cet oiseau n’est pas un espion !

Depuis lundi 12 octobre 2020, l’image d’un oiseau équipé d’un appareil satellitaire et d’un anneau attaché au pied avec un chiffre 14 inscrit dessus fait le tour des réseaux sociaux notamment Facebook et Twitter. Partagé des milliers de fois, ce cliché fait croire à certains qu’il s’agit d’un « oiseau espion » retrouvé au Nord du Mali. Pas de panique, c’est un « oiseau migrant » !

capture d’écran d’une page qui donne plus de précisions

À travers une recherche inversée de l’image sur Google, nous n’avons pas pu obtenir de résultats satisfaisants. Nos recherches nous ont conduit à ce compte Twitter, à travers lequel nous avons pu obtenir un bout d’informations. 

Ce site aussi donne plus de précisions sur ce rapace. « Le n ° 14 de notre “Star”, né en 2013, a passé comme à son habitude son hiver à Bioko, à pêcher et se percher. Cette année 2020, il a commencé son voyage le 17 mars et est revenu dans les lacs le 6 avril. Le journal raconte son voyage au jour le jour ce printemps. Il s’est réinstallé à South Lakes à son arrivée, mais n’a toujours pas retrouvé l’amour de sa vie ! Sa migration d’automne a commencé et il traverse actuellement le désert du Sahara » (transcription française par la rédaction), lit-on sur le même site. La même source souligne que le 10 octobre 2020, cet oiseau « a traversé l’Algérie vers le Mali ». En principe, il devrait se diriger « vers le sud pour suivre le fleuve Niger qui devrait le conduire à travers le coin sud-ouest du Niger jusqu’au Nigeria et jusqu’à la côte ». Ce rapace serait à sa 13e traversée du Sahara.

Une image du rapace sur laquelle on perçoit une attache au pied de l’oiseau avec une inscription en chiffre

Contrairement à ce que pensent beaucoup de Maliens, il s’agit d’un oiseau migrant et non d’un envoyé au Mali pour des fins d’espionnage. 

Togola

Phileingora

Fousseni Togola est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants », de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du "Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali, de la fondation Merck.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :