Le M5-RFP intraitable sur sa demande

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a tenu un point de presse au siège de la Coordination des mouvements et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS). Objectif : faire le point sur la mobilisation du vendredi 19 juin 2020 et du plan d’action pour la suite de leurs actions.

 « Ce qui s’est passé le 19 juin prouve la maturité du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques », estime Cheick Oumar Sissoko du M5-RFP lors de ce point de presse pour remercier les manifestants du 19 juin pour leur civisme.

A lire aussi Rassemblement du vendredi : échec de la médiation de la délégation de la CEDEAO

Selon le président de Espoir Mali Kura (EMK), « nous n’avons pas changé d’un iota. Nous maintenons toujours le même cap, c’est la démission de Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita », a-t-il précisé. Il lance alors un appel vibrant aux militants de rester mobilisé.

Choguel Kokalla Maiga du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) réitère la même demande de détermination de la part de leurs militants. Après le grand « rassemblement patriotique » du vendredi 19 juin 2020 dans plusieurs régions et dans certains pays étrangers, le comité stratégique du M5-RFP demande de ne pas baisser la garde, « d’entretenir la flamme de l’espoir », fait comprendre Dr Maiga. À l’en croire, le M5-RFP présentera un plan d’action pour un meilleur aboutissement de sa lutte, qui n’est d’autre que la refondation de l’État malien.

A lire aussi Démission d’IBK : le M5-RFP rate son “deuxième pénalty”

Selon le président du MPR, cela est la condition sine qua non pour l’établissement d’un nouveau contrat politique, social, de confiance au Mali. Une lutte qui mérite la patience, la persévérance, l’endurance, afin que la lutte puisse aboutir avec le moins de dégâts possible, souhaite-t-il.

Dr Choguel précise que les deux exigences majeures du M5-RFP sont :  la démission d’IBK et de son régime et la libération de Soumaila Cissé.

A lire aussi Résolution de la crise malienne : la CEDEAO recommande l’organisation d’élections législatives partielles

Selon le secrétaire général de la CMAS, Issa Kaou Djim, « notre objectif principal reste la démission d’IBK et de son régime ». Il indique que cette demande de démission se fera de façon pacifique.

Notons que le M5-RFP a également enregistré de nouvelles adhésions de partis politiques.

F. Togola

Phileingora

Fousseni Togola, fondateur et directeur de publication de Phileingora. Né à Fana, dans la région de Koulikoro, j’ai obtenu mon baccalauréat au lycée Cabral de Ségou au Mali. Je possède une Maîtrise en Philosophie obtenue à la Faculté des Sciences Humaines et des Sciences de l’Éducation (FSHSE) de Bamako. Après cette Maîtrise, j’obtiens mon Master à l’ENSUP de Bamako. Présentement, je suis professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Je suis auteur de plusieurs livres dont « La société close et ses militants » et « Féminitude ». J’ai bénéficié de maintes autres formations notamment les techniques d’enquêtes en journalisme et en bloging ainsi que la Technique de l’édition. Je suis membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens.

Une pensée sur “Le M5-RFP intraitable sur sa demande

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :