Littérature malienne : les productions de Ismaïla Samba Traoré au cœur de nombreux travaux académiques

Les productions littéraires d’Ismaïla Samba Traoré font l’objet d’un foisonnement de travaux académiques au Mali ainsi qu’en dehors de nos frontières. En Côte d’Ivoire, un étudiant de l’Université de Bouaké vient de soutenir, avec mention Très bien, un master sur le thème « Stylistique et poétique du rythme dans Esquisses soudaniennes et Élégie pour la femme d’Ismaila Samba TRAORE ».

Ce mémoire représente le énième travail académique sur un des ouvrages de l’écrivain malien, Ismaïla Samba Traoré, fondateur des éditions La Sahélienne. Ce mémoire de master, préparé et présenté par Narcisse Kouamé Alui, étudiant en Lettres modernes à l’Université de Bouaké, Côte d’Ivoire, a été réalisé sur deux composantes du grand recueil « Tunkaranké, le discours des migrants ». Un ouvrage de Ismaïla Samba Traoré publié à La Sahélienne et chez Gafé en 2019.

Bien que ce travail de Narcisse Kouamé Alui ne soit pas le premier travail académique sur ses ouvrages, l’écrivain de renom se dit « honoré » par ce énième travail qui montre tout l’intérêt que suscitent ses ouvrages à travers le monde.

Joint par téléphone, M. Traoré n’a pas manqué d’exprimer son « sentiment de fierté » et de reconnaissance. Il se dit disponible pour faire le voyage à l’université de Bouaké, « afin de communiquer avec les professeurs et les étudiants » sur ses écrits littéraires, plus particulièrement sur sa poésie à travers « Tunkaranké, le discours des migrants », objet de ce mémoire de Master. L’auteur a également lancé une invitation au jeune étudiant afin qu’il vienne à la rencontre des milieux universitaires et littéraires maliens à Bamako. Au compte et aux frais de La Sahélienne et du Mouvement Malivaleurs.

Notons que d’autres écrits de M. Traoré sont inscrits dans les programmes scolaires au Mali et à l’étranger et ont fait l’objet de mémoires et thèses. Les plus étudiés sont « Les Ruchers de la Capitale » et les « Amants de l’esclaverie ».

Toutefois, M. Traoré fait comprendre que c’est en Côte d’Ivoire que le plus de travaux sont réalisés autour de ses œuvres. D’où tout sa satisfaction à la suite de ce énième travail académique.

Notons que ce travail de mémoire, qui a valu à l’étudiant concerné la mention “Très bien”, a été réalisé sous la supervision de Professeur Fulbert Loukou, Maitre de conférences.

« Ismaïla Samba Traoré, vous n’aurez pas vécu inutilement ».

F. Togola

Phileingora

Fousseni Togola est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants », de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du "Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali, de la fondation Merck.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :