Entre les administrateurs civils et le gouvernement, c’est la fin des haricots !

Après la grande marche du jeudi 15 octobre 2020, les administrateurs civils ont entamé une grève de 15 jours, lundi 19 octobre 2020. Une grève qui fait suite à l’échec des négociations entre la partie gouvernementale et les syndicats.  Cette grève pourrait être renouvelée si aucun accord n’est trouvé entre les deux parties.

En raison des désaccords avec le gouvernement autour de leurs onze points de revendication, les administrateurs civils ont entamé une grève de 15 jours, lundi 19 octobre 2020. Cette grève prendra fin le 4 novembre prochain. Les syndicats précisent la possibilité de reconduction de cette grève, si aucun accord n’est trouvé avec le gouvernement. C’est ce qui ressort du procès-verbal de non-conciliation du 17 octobre 2020 de la partie syndicale.

Selon le procès-verbal de non-conciliation, aucun des onze points de revendication n’a fait objet d’accord entre la partie gouvernementale et les syndicats des administrateurs civils au cours des négociations. 

Parmi les points de revendication qui font objet de négociations entre les deux parties sont entre autres :  l’application immédiate des accords d’établissements des ADR du Mali, la fixation du nombre d’agents de sécurité affectés aux représentants de l’État et leur mise à disposition effective au plus tard le 30 octobre 2020,  la relecture des cadres organiques des services étatiques pour prévoir les corps des fonctionnaires des collectivités territoriales du cadre de l’administration générale, l’ouverture d’une concertation pour doter les ADR  pour un meilleur ancrage régional plus tard le 30 septembre 2020.

Selon nos informations, le mot d’ordre a été suivi dans la quasi-totalité des localités du Mali, ce lundi 19 octobre 2020.

Le Syndicat autonome des Administrateurs civils (SYNAC),  le Syndicat libre des travailleurs du ministère de l’Administration territoriale (SYLTMAT), le Syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales (SYNTRACT) et le Comité syndical des Agences de développement régional (CS-ADR) entendent,  à  l’issue de cette grève, déclencher une grève illimitée. Celle-ci commencerait dès le 9 novembre 2020, selon le préavis que les syndicats ont déposé, lundi 19 octobre 2020.

Rappelons que les administrateurs civils n’entendent plus se laisser faire.  En effet, jeudi 15 octobre 2020, à l’appel de la plateforme d’action commune, composée des syndicats mentionnés ci-dessus, des centaines d’administrateurs civils ont marché du monument de l’indépendance de Bamako à la Primature pour remettre une déclaration au Premier ministre Moctar Ouane pour demander la libération de tous les otages civils et militaires.

Notons qu’à ce jour, un préfet et un sous-préfet demeurent toujours maintenus en otage. Leurs ravisseurs réclament une rançon de 20 millions du FCFA. Cette grève, si elle a lieu demain, prouve que c’est la fin des haricots entre le gouvernement et les administrateurs civils. 

Togola

Phileingora

Fousseni Togola est né à Fana, dans la région de Koulikoro. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, au Mali. Aujourd’hui, M. Togola est détenteur d’un Master en philosophie, obtenu à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants » et de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. Il occupe le poste de rédacteur en chef adjoint au journal malien Le Pays. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :