Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus : « Une pandémie n’est pas un football politique »

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tenu, lundi 26 octobre 2020, sa conférence de presse habituelle. Le directeur général de l’Organisation a saisi l’occasion pour inviter à la dépolitisation de la covid-19 et à l’adoption de mesure de protection pour non seulement les citoyens, mais surtout les agents de santé.

 « Une pandémie n’est pas un football politique. Un vœu pieux où un détournement délibéré n’empêchera pas les transmissions ni ne sauvera des vies », a déclaré Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS lors de la conférence de presse du lundi 26 octobre 2020 sur le Covid-19. En effet, faisant comprendre la recrudescence du nombre de cas de covid-19 dans de nombreux pays du monde, après que tous aient applaudi le recul de la maladie, le directeur de l’OMS reste sartrien.

Lire aussi Pandémie de coronavirus : voilà les cinq facteurs qui ont contribué à l’augmentation des violences faites aux femmes (ONU femmes)

À ses dires, chacun est responsable de lui-même, mais aussi de tous les autres en matière de protection contre cette pandémie ravageuse. Cela est nécessaire si le monde veut voir rapidement les verrous sautés. « Travailler à domicile, les enfants scolarisés à distance, ne pas pouvoir célébrer les jalons avec ses amis et sa famille ou ne pas être là pour pleurer ses proches — c’est dur et la fatigue est réelle », a-t-il indiqué pour inviter chaque citoyen à jouer son rôle dans la lutte contre cette maladie. Nul n’a le choix. Chacun est dans l’obligation de travailler dans le compromis. En tout cas, si nous voulons le déverrouillage du monde.

« Nous pouvons garder nos enfants à l’école, nous pouvons garder les entreprises ouvertes, nous pouvons préserver des vies et des moyens de subsistance. On peut le faire ! Mais nous devons tous faire des compromis, des compromis et des sacrifices », a souligné Dr Tedros pour indiquer que le monde ne peut pas encore vivre la vie d’avant la pandémie. 

Lire aussi Masques et protection : inhaler moins de coronavirus signifie tomber moins gravement malade

Les citoyens aussi bien que les gouvernants sont invités au respect des mesures barrières afin de gagner le combat contre cette maladie. « Avec ces mesures, vous pouvez rattraper ce virus, vous pouvez devancer ce virus et vous pouvez garder une longueur d’avance sur ce virus », explique Dr Tedros. 

Pour empêcher une autre flambée de la maladie à coronavirus, Dr Tedros invite les gouvernements au renforcement des systèmes de santé, des personnels de santé et des systèmes de recherche des contacts. En dehors de ces mesures, il estime qu’il n’existe aucune autre solution magique à cette flambée. À l’en croire, les pays ayant réussi à supprimer ce virus n’ont d’autres secrets que cela.

Toutefois, il invite à arrêter « la politisation du COVID-19 ». Le patron de l’OMS demande aux dirigeants d’agir rapidement et délibérément pour la mort et l’enterrement de ce virus.

Lire aussi Impact du coronavirus sur le pastoralisme : le CILSS prévient sur des risques de tension

Rappelons que la semaine dernière, l’OMS a organisé son premier cours d’apprentissage en ligne sur la santé et la migration. Un aspect qui n’est pas grandement pris en compte par la santé mondiale. À cette occasion, l’OMS a montré la nécessité pour les pays d’inclure les réfugiés et les migrants dans leurs politiques nationales. Une inclusion qui entrera dans le cadre de leur « engagement en faveur de la couverture sanitaire universelle ».

F. T

Phileingora

Fousseni Togola est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants », de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du "Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali, de la fondation Merck.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :