Comment Diego, une tortue géante, a préservé son espèce

Après des décennies de captivité, une tortue géante de l’île Espanola dans l’archipel des Galapagos recouvre la liberté. « Diego, la tortue géante qui a sauvé son espèce de l’extinction, recouvre la liberté sur son île d’origine dans l’archipel des Galapagos », rapporte l’Agence France presse (AFP) qui précise qu’il s’agit d’une « retraite bien méritée pour l’animal centenaire, qui a passé plus de quatre décennies à se reproduire en captivité »
En effet, mesurant 1,5 m pour 80 kg, Diego est reconnu comme étant sexuellement très actif. En l’espace de 44 ans, cet animal génère plus de 700 tortues, souligne l’AFP.
« Nous savons qu’avec lui, nous avons pu ranimer une espèce en voie de disparition », explique Freedy Villalva, Ranger du parc national, à nos confrères de l’AFP. La même source indique que « Sur l’île Espanola, près d’1 bébé sur 2 doit la vie » à Diego. Aux dires de Freedy, « l’héritage que nous laisse Diego nous permet d’aller de l’avant ».
Rappelons qu’au total, près de 1 825 tortues ont été rapatriées sur leur île d’origine.
Togola

Phileingora

Fousseni Togola est né à Fana, dans la région de Koulikoro. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, au Mali. Aujourd’hui, M. Togola est détenteur d’un Master en philosophie, obtenu à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants » et de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. Il occupe le poste de rédacteur en chef adjoint au journal malien Le Pays. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :