#ChroniqueDuSamedi : la sous-estimation

Lorsque Soundjata Keïta promettait à son frère Soumangourou Kanté qu’il allait s’exiler mais allait retourner en force, son frère, alors roi, le sous-estimait. Soumangourou surestimait ses propres capacités parce qu’il était vanté par son entourage estimant que Soundjata n’est que son jeune frère. Celui-ci ne peut rien contre lui.
Pourtant comme l’avait averti Djata, « une maladie récurrente finit par emporter ». Le retour de Sogolon Djata a signé la fin du règne de Soumangourou.
L’ex-président de la République malienne a sous-estimé la colère du peuple. Il n’a pas prêté une oreille attentive aux conseils qui fluait de tous les côtés du pays, souvent par voie de la presse. Le chanteur Salif Keïta ne lui avait-il pas lancé à la figure cet avertissement : « Mon frère, j’ai démissionné de mes fonctions de plein gré vaut mieux que j’aie été forcé à démissionner. »
Depuis mars 1991, ce genre de soulèvement populaire, dans la durée, n’est plus monnaie courante au Mali. Le peuple malien est décrit comme un peuple en « sommeil dogmatique ». Mais quand on dort et que se joue une caravane à sa porte, nous serons forcément réveillés. La souffrance incite la chèvre à réagir par la morsure, dit un adage de chez nous.
Le peuple malien était au bout du souffle. Il souffrait d’une crinière de maux. Le seul choix qui lui restait était de demander un changement de régime.
La chute d’IBK doit servir de leçon aux dirigeants du continent. Elle doit également constituée le début d’un véritable réveil du peuple pour prendre son destin en main. Car en démocratie, la souveraineté appartient au peuple.
Fousseni Togola

Phileingora

Fousseni Togola, fondateur et directeur de publication du site web phileingora.org. Né à Fana, dans la région de Koulikoro, il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou au Mali. Il un Master en philosophie obtenu à l’ENSUP de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de plusieurs ouvrages, dont « La société close et ses militants » et « Féminitude ». Il est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :