Choguel Kokalla Maïga : « nous devons nous mobiliser pour la réussite de cette transition »

Choguel Kokalla Maïga a saisi l’occasion que lui a offerte la conférence de presse du Collectif pour la libération de Soumaïla Cissé, samedi 17 octobre 2020 à l’hôtel les Colibris, pour faire des mis au point concernant la position du M5-RFP face à la transition politique au Mali. Il invite à accompagner cette étape pour sa pleine réussite.

« Aujourd’hui, nous devons nous mobiliser pour la réussite de cette transition qui a commencé sur des malentendus, j’allais dire, sur des trahisons », tels sont les propos de Dr Choguel Kokalla Maïga lors de la conférence de presse du Collectif pour la libération de Soumaïla Cissé, samedi 17 octobre 2020. À ses dires, « tout ce qui est construit sur le faux, le mensonge, la trahison, la manipulation, n’a pas d’avenir ». Une manière pour lui de dire que l’avenir de cette transition politique au Mali est incertain. Mais en bon rhéteur, il ne tarde pas à revenir sur ses pas et de préciser que l’échec de cette étape ne présage rien de bon pour le Mali. C’est ainsi qu’il se précipite pour souligner : « Puisque cette transition est notre [M5-RFP ndlr] enfant, nous devons la tenir par la main ».

Lire aussi Autrement dit, malgré la libération de Soumaïla Cissé, la lutte continue !

Le président du MPR a invité à accompagner cette transition dont l’échec n’arrangera pas le Mali et les Maliens. Son souhait, a-t-il indiqué, est de voir cette transition se terminer « en beauté ». À l’issue de cette étape dans la vie de la nation malienne, le Mali doit recouvrer la paix, l’intégrité de son territoire, des « élections transparentes et non contestées » devront être organisées, tel est le souhait exprimé par le président par intérim du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD). C’est seulement en ce moment que l’éponge sera passée sur tout ce qui s’est passé au début de cette transition, a-t-il indiqué.

L’ancien patron de l’AMRTP ne mâche pas ses mots. Il fait savoir à qui veut l’entendre que le M5-RFP ne laissera point les autorités de la transition tombées dans certaines erreurs. Comme pour dire que le M5-RFP jouera un rôle d’avant-garde. Un mouvement qui critiquera la transition, s’il voit que les choses se déroulent mal. Mais, souligne-t-il, cela ne signifie pas que le M5-RFP rejette cette transition.

Chiencoro

Phileingora

Fousseni Togola est né à Fana, dans la région de Koulikoro. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, au Mali. Aujourd’hui, M. Togola est détenteur d’un Master en philosophie, obtenu à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants » et de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. Il occupe le poste de rédacteur en chef adjoint au journal malien Le Pays. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :