Atterrissage difficile d’un avion de la MINUSMA : bientôt des enquêtes ouvertes pour déterminer la cause

Un avion de la MINUSMA a fini sa course dans un sol gorgé d’eau à Gao, au Mali, le lundi 3 août 2020. Le bilan fait état de plusieurs blessés.

Dans un sol gorgé d’eau par les récentes pluies enregistrées dans cette grande ville au nord du Mali, un avion de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a fini sa course le lundi 3 août 2020. Sur les photos postées sur les réseaux sociaux, quelques minutes après le drame, on peut se rendre compte qu’une bonne partie du fuselage de l’avion à la cabine blanche timbrée du logo de l’ONU a coulé dans le cours d’eau bordant la piste d’atterrissage.

Selon un communiqué publié par la mission, quelques heures après l’incident, il est indiqué qu’il s’agit d’un « atterrissage difficile ». Mais aucune cause n’est précisée. À l’Agence France presse (AFP), un responsable de la MINUSMA à Gao indique : « Un de nos avions a atterri en dehors de la piste à Gao lundi ».

L’avion était en provenance de Bamako et avait à son bord onze (11) personnes (quatre passagers, tous membres du personnel des Nations unies et sept membres d’équipage).

Selon le bilan initial, un (1) membre de l’équipage a été grièvement blessé et dix (10) personnes légèrement.  Ces blessés ont été évacués vers les structures médicales des Forces internationales et de la MINUSMA pour recevoir les soins, précise la MINUSMA qui indique que l’engin a subi également des dommages.

Selon une autre source proche de l’AFP au sein de la MINUSMA, parmi l’équipage, sept membres sont de nationalité russe.

Dans son communiqué, la mission de l’ONU au Mali indique l’ouverture rapide d’une enquête sur ce drame. « Une enquête sera ordonnée dans les meilleurs délais pour déterminer la cause de cet incident. »

Oumarou

Phileingora

Fousseni Togola est né à Fana, dans la région de Koulikoro. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, au Mali. Aujourd’hui, M. Togola est détenteur d’un Master en philosophie, obtenu à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Présentement, il est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants » et de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. Il occupe le poste de rédacteur en chef adjoint au journal malien Le Pays. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :