« Recueil de proverbes africains » et « Recueil de devinettes africaines » : deux ouvrages pour l’unité africaine

Afin de contribuer à la prise de conscience des Africains de toute la richesse de leur culture, Daouda Nama Tékété vient de mettre sur le marché deux ouvrages : « Recueil de proverbes africains » et « Recueil de devinettes africaines ». Le lancement des deux ouvrages a eu lieu, samedi 31 octobre 2020, à la Bibliothèque nationale du Mali, en présence de la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré.

Après plus de cinquante ans de réflexions, de recherches, Daouda Tékété rend publics les produits de ses longues années de nuit blanche. « C’est un travail qui m’a pris de longues années de recherche », a-t-il déclaré. Devant une salle pleine à craquer, l’auteur fait comprendre que ces deux ouvrages traduisent tout d’abord une volonté de découverte de soi, en tant qu’Africain, mais aussi une contribution à la prise de conscience des Africains de toute la richesse culturelle de leur continent.  

La spécificité de ces deux ouvrages, c’est qu’ils s’intéressent aux proverbes et aux devinettes de tous les pays africains ainsi que de la diaspora. À partir de ses recherches, M. Tékété arrive à la conclusion que le fond de tous les proverbes africains est le même. Cela reste de même pour les devinettes. Ce qui constitue pour lui la preuve de l’unité du peuple africain. L’objectif de ce travail, « c’est de montrer l’unicité du monde noir », révèle-t-il.

Ces ouvrages constituent dès lors une invitation lancée aux Africains à s’exprimer à travers des langues et des langages propres à leur terroir. Car leur continent a « une culture millénaire » ayant existé avant « toutes les autres cultures ». « Notre culture est la seule base à partir de laquelle nous pourrons sortir des problèmes qui nous assaillent », a-t-il laissé entendre au cours de cette cérémonie de lancement.

Après cette présentation succincte des deux ouvrages, les témoignages n’ont pas manqué sur la qualité de l’homme et de ses écrits. Dr Fodé Moussa Sidibé, enseignant-chercheur et écrivain au Mali, n’a pas manqué de mots à l’endroit de l’auteur et de ses écrits. Selon lui, ces deux œuvres sont culturelles et portent sur « notre devenir d’Africains ». À l’en croire, le combat de Tékété, c’est de permettre le retour des Africains à leurs valeurs spirituelles, sociétales. Des valeurs « qui n’ont pas d’égales, qui sont les meilleures dans le monde entier ». Et de poursuivre : « Rien ne vaut ce que l’Africain a créé ».  

Pour sa part, son ex-éditrice, actuellement ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, explique que « Tékété n’est pas un auteur comme les autres ». Puisque c’est « un chercheur en écriture. » À ses dires, le « Recueil de proverbes africains », en le parcourant, on se rend compte que l’auteur fait le lien entre le Mali, l’Afrique et sa diaspora à travers les Caraïbes, les Amériques.  

« Ces livres que vous avez entre vos mains sont les fruits de plusieurs années d’investigation, de recherches, de passion, d’abnégation, sur le terrain scientifique », a témoigné la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme.

Le fondateur et directeur de publication des éditions Prostyles, d’où ces deux ouvrages ont été édités, Sory Ibrahima Mallé n’a eu que des mots de remerciement à l’endroit de l’auteur. « Je suis tout juste comblé de joie et d’enthousiasme », fait-il savoir.

Il finit par inviter les auteurs à ne pas avoir peur d’aborder les maisons d’édition. À l’en croire, des possibilités existeront toujours pour leur permettre de publier leurs ouvrages.

Notons que ces deux livres de M. Tékété sont disponibles en vente dans les librairies du Mali, auprès de l’auteur ainsi que de l’éditeur lui-même.

Ces deux ouvrages méritent une place dans le programme scolaire au Mali, notamment au niveau secondaire, où des cours de proverbes et de devinettes sont enseignés sans que les professeurs aient en leur possession des ouvrages adaptés.

Fousseni Togola

Phileingora

Fousseni Togola est professeur de philosophie, journaliste-blogueur, écrivain et Mondoblogueur. Il est auteur de « La société close et ses militants », de la « Féminitude » et de « Le Mali sous IBK : sept ans d’obscurantisme » qu’il a publié sous le pseudonyme Chiencoro. M. Togola est membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. Fousseni Togola est fondateur et directeur de publication du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes phileingora.org. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du "Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali, de la fondation Merck.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :